Connect with us

Revaloriser l’entreprise

lavieeco

Revaloriser l’entreprise

Edito Saad Benmansour

Un investissement, dans n’importe quel secteur d’activité et quelle qu’en soit la taille, est toujours un événement à célébrer. Encore plus aujourd’hui avec la conjoncture morose où les investisseurs se font moins nombreux.

Edito Saad Benmansour

 

L’ouverture, cette semaine, du site industriel d’Alstom à Fès était une belle occasion de le faire.
Petite, moyenne ou grande, industrielle, agricole ou de services, publique ou privée, l’entreprise est la cellule de base sans laquelle une économie n’a pas de sens.
Elle crée des emplois, procure des revenus à ses salariés, donc du pouvoir d’achat aux ménages. Elle est à la base de la boucle économique parce qu’elle génère de la consommation et de l’épargne tout en étant, en même temps, à la base de la production. De l’autre côté aussi, l’entreprise draine pour l’Etat des recettes fiscales toujours au profit de la communauté, puisqu’elles servent en partie à financer les politiques publiques comme la santé et l’éducation ou encore l’investissement public dans les infrastructures et services de base. Ceci est valable à l’échelle nationale mais aussi et surtout à l’échelle du territoire, de la ville et de la commune.
Dans chaque région, chaque ville, chaque commune, quand un opérateur économique, une entreprise, un exploitant agricole ou une coopérative se lance dans cette aventure de plus en plus risquée qu’est l’investissement, il doit se sentir valorisé, encouragé, appuyé, accompagné. Pas seulement par l’administration et les responsables publics mais par la communauté toute entière.
Car au-delà de la nécessité de lui fournir un environnement propice à son développement, missions relevant des décideurs publics, la responsabilité de la communauté envers l’entreprise est d’abord de lui redonner la place qu’elle mérite en tant que créatrice de richesse et de valeur pour la collectivité et d’agent actif du développement local.
Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, que chaque année, pendant le mois de novembre, la communauté mondiale, représentée par les Nations Unies, fête dignement et durant toute une semaine les entreprises et les entrepreneurs. Les microentreprises et les PME sont même fêtées doublement à travers leur journée mondiale au mois de juin.
Et si, à l’échelle mondiale, l’entreprise fait l’objet de tant d’attention, il ne serait pas incongru si demain, les régions au Maroc, à la recherche d’investisseurs, instauraient une tradition pour fêter régulièrement leurs champions économiques locaux. Une telle reconnaissance, plus de l’ordre moral que matériel, serait la meilleure forme d’appropriation de l’entreprise qui deviendrait ainsi un bien communautaire précieux et à préserver pour l’intérêt général…

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in lavieeco

To Top