Connect with us

Bourse de Casablanca : objectif 350 entreprises cotées d’ici 2035

La Vie éco

Bourse de Casablanca : objectif 350 entreprises cotées d’ici 2035

Dans un entretien accordé au journal saoudien «Al-Sharq News» Kamal Mokdad a souligné que l’objectif du marché financier du Maroc est cohérent avec la mise en œuvre de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’Etat, une structure chargée de prendre des décisions concernant la privatisation et l’introduction en bourse des établissements publics et qui a tenu cette semaine la première réunion de son Conseil d’administration, présidé par la ministre de l’Économie et des finances.

A cet égard, il a noté que le champ d’action de l’Agence comprend 57 entreprises publiques, précisant qu’elle œuvrera à la préparation d’une liste des structures qui feront l’objet d’une privatisation, par introduction en bourse ou par vente à des entreprises privées ou internationales.

Le nombre d’entreprises cotées à la Bourse de Casablanca est de 75, dont la dernière en date est la société «Akdital» opérant dans le secteur de la santé et dont les actions ont commencé à être négociées mercredi dernier après avoir attiré des demandes d’une valeur de 4,5 milliards de dirhams (432 millions de dollars) lors de la première offre publique de ses actions.

Mokdad a estimé que «le marché financier au Maroc souffre d’une faible offre d’actions disponibles contre une forte demande», précisant qu’il a attiré trois cotations au cours des 12 derniers mois, «malgré la situation économique difficile».

En décembre 2021, la Bourse de Casablanca a coté la société TGCC opérant dans le secteur de la construction, et en juillet 2022 la société Disty Technologies spécialisée dans la distribution de matériel électronique, et Akdital durant la semaine en cours.

Le Président du Conseil d’administration de la Bourse de Casablanca a souligné que la particularité de la Bourse du Maroc réside dans la faiblesse des actions disponibles, car la question n’est pas liée à la demande, mais plutôt à l’offre, et la preuve en est que la demande pour les actions de la société TGCC a dépassé 10 fois le montant escompté, et la société Akdital environ 4 fois.

Afin de promouvoir les introductions en bourse comme mode de financement alternatif pour les entreprises marocaines, la Bourse organise des rencontres dans différentes régions du Royaume pour inciter les petites et moyennes entreprises à proposer leurs actions pour financer leurs investissements.

Avec l’introduction en bourse d’Akdital comme première entreprise opérant dans le secteur de la santé, M. Mokdad a estimé que d’autres entreprises similaires vont entrer en bourse pour financer leurs investissements, dans le but d’accompagner la forte demande dans le secteur de la santé, notamment avec le lancement du projet de généralisation de la protection sociale.

Continue Reading
You may also like...

More in La Vie éco

To Top