Connect with us

Industrie chimique: signature d’un protocole d’accord entre le Maroc et le groupe belge Solvay

La Vie éco

Industrie chimique: signature d’un protocole d’accord entre le Maroc et le groupe belge Solvay

Paraphé par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et la présidente et directrice générale de Solvay, Ilham Kadri, cet accord vise à accompagner ce groupe dans le développement de projets d’investissement au Maroc dans différentes filières, dont l’automobile, l’aéronautique et les énergies renouvelables.

S’exprimant à cette occasion, M. Mezzour a souligné l’importance que revêt un tel accord dans le développement de secteurs clés et dans la création d’emplois industriels durables au Maroc.

«Ce nouveau partenariat ouvre de belles et grandes perspectives de coopération avec Solvay dans les filières à fort potentiel», a-t-il dit, ajoutant qu’il s’aligne sur la priorité de développer et de moderniser les industries à forte valeur ajoutée». Il atteste, selon lui, de la compétitivité de la base industrielle marocaine, édifiée grâce à la vision et au leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en tant que relais de croissance pour les leaders mondiaux ».

Et de poursuivre que Solvay sera accompagné et soutenu dans l’exploration d’opportunités d’investissement au Maroc et l’identification des sites d’implantation adaptés à ses éventuels projets.

De son côté, Mme Kadri s’est dite fière de la signature de ce protocole d’accord pour une collaboration fructueuse pour les deux parties.

Il s’agit de mettre en place les moyens à même de rentrer Solvay dans les écosystèmes marocains relatifs à la transition énergétique, a-t-elle souligné, qualifiant dans ce sens le Royaume de «partenaire de choix», aussi bien pour les pays du continent européen qu’américain en matière de transition énergétique qui est si nécessaire pour la neutralité carbone.

Mme Kadri a, dans ce sens, mis en avant les réalisations de son Groupe dans ce domaine, estimant que la collaboration entre le Maroc et Solvay pourrait porter sur plusieurs secteurs, notamment l’automobile, l’aéronautique ainsi que l’hydrogène vert.

Pour la mise en œuvre de cet accord, les signataires ont convenu de la création d’un comité de suivi chargé notamment d’étudier les différentes opportunités d’investissement qui pourraient intéresser le groupe belge. Il devra, ensuite, établir un programme de travail pour la concrétisation d’éventuels projets.

 

Continue Reading
You may also like...

More in La Vie éco

To Top