Connect with us

«Nous avons revu totalement et de manière proactive nos propres activités»

La Vie éco

«Nous avons revu totalement et de manière proactive nos propres activités»

Jalal Ibrahimi Directeur Général Philip Morris Maroc

• Les espaces Duty free des aéroports de Casablanca et Marrakech viennent de lancer le tabac chauffé. Existe-t-il un marché pour ce type d’alternatives? Qu’en est-il de son lancement au Maroc ?
Le tabac chauffé en tant qu’alternative à la cigarette rentre dans le cadre de l’approche de réduction des risques, prônée par plusieurs scientifiques et agences de santé publique dans le monde. De manière générale, elle consiste à réduire les risques pour la santé en proposant des produits ou des substances plus sûres, tout en encourageant des comportements moins risqués sans se concentrer exclusivement sur l’élimination totale du produit ou comportement en question.
Ainsi, quand il s’agit de la réduction du risque tabagique, grâce à des produits sans combustion à risque réduit, une alternative s’offre à un milliard de fumeurs dans le monde (dont 5,5 millions au Maroc) qui ne souhaitent pas arrêter la cigarette, à condition de rendre ces produits disponibles dans leurs pays respectifs. Dans ce sens, l’objectif est de lancer nos produits à risque réduit, sans combustion, dans tous les marchés où nous sommes présents et le Maroc ne fait pas exception.
D’ailleurs, notre ambition est que le Royaume soit l’un des premiers pays africains à lancer un système de chauffage électronique et des bâtonnets de tabac à chauffer. Aujourd’hui, une première étape a été mise en place avec le lancement de ce produit dans les duty free des aéroports de Casablanca et Marrakech. Suite à l’adoption de la Loi de finances 2021 qui prévoit une catégorie fiscale dédiée pour le tabac chauffé, ainsi que la mise à jour de la loi 46-02, qui inclut plusieurs catégories dont celle du tabac chauffé, nous espérons rendre ces alternatives à la cigarette disponibles dès que possible sur le marché national.

• Comment ce produit se différencie-t-il de la cigarette et quel en est le cœur de cible ?
Notre produit de tabac chauffé vient en forme de bâtonnets de tabac, et représente «le consommable» à insérer dans l’appareil servant à chauffer le tabac, conçu par PMI. En chauffant le tabac, le dispositif conserve le rituel et la satisfaction que les fumeurs adultes recherchent, tout en générant 95% de substances nocives en moins que la fumée des cigarettes, puisqu’il chauffe le tabac et ne le brûle pas. Dans tous les pays où il a été lancé, ce produit de tabac chauffé est destiné aux fumeurs adultes qui ne veulent pas arrêter de fumer. D’ailleurs au niveau mondial, nous estimons qu’à fin septembre 2020 le nombre d’utilisateurs du système de chauffage électronique a dépassé les 16,4 millions, dont 11,7 millions de fumeurs adultes qui ont déjà arrêté de fumer et sont passés exclusivement à ce produit de tabac à chauffer sans combustion qui est aujourd’hui disponible à la vente dans 61 marchés à travers le monde.

• Vous êtes en plein déploiement de votre vision «un avenir sans fumée». En quoi consiste-t-elle ? Quels sont vos objectifs?
Notre objectif est celui d’arrêter la production et la vente de cigarettes à terme pour les remplacer par des produits sans combustion à risque réduit. D’ailleurs, le président de Philip Morris International avait annoncé en 2016, qu’un «monde dans lequel les cigarettes sont obsolètes est à portée de main. En fait, avec le cadre réglementaire adéquat et le soutien de la société civile, nous pensons que les ventes de cigarettes peuvent cesser d’ici 10 à 15 ans dans de nombreux pays». Dans ce sens, un objectif ambitieux a été fixé: Accompagner 40 millions de fumeurs adultes afin de changer de la cigarette vers des produits à risque réduit sans fumée et sans combustion d’ici 2025. Cela signifiera que notre production de cigarettes baissera partout dans le monde.
Nous sommes pleinement engagés dans la réalisation de notre objectif, où 98% de nos dépenses en Recherche et Développement sont dédiés aux produits sans fumée à risque réduit. Nous avons revu totalement et de manière proactive nos propres activités, afin d’assurer un avenir meilleur pour tous les fumeurs adultes. Et nous progressons rapidement.

• Comment s’est comporté le marché en 2020 ? Quelles étaient les tendances de fond en matière d’habitude de consommation engendrées par la pandémie ?
Lors de la période de confinement, la consommation de cigarettes a enregistré une baisse à deux chiffres due principalement à l’apparition d’une nouvelle tendance de consommation: l’orientation vers des produits à bas prix. Cela peut être expliqué par la baisse du pouvoir d’achat et la volonté de rationalisation des dépenses. Considérant le grand gap de prix entre les segments «prémium» et «entrée de gamme», cela a encouragé cette tendance qui a eu un impact significatif sur les volumes de ventes des marques prémium et engendré un manque à gagner sur les recettes de la TIC (Taxe intérieur de consommation).

Continue Reading
You may also like...

More in La Vie éco

Advertisement

Trending

Advertisement
To Top